Découvrir Visiter Tourisme Infos pratiques Contact
Liste des oeuvres

Créateur : René Lalique
Date de création : vers 1903-1905
Matériaux : or, diamants, perles, émail
Propriétaire : Dépôt Shai Bandmann et Ronald Ooi

René Lalique est un bijoutier reconnu avant de se consacrer à la verrerie. Ses créations, que portent les grandes mondaines comme Sarah Bernhardt ou Madame Meurlot-Chollet, lui valent un triomphe dans les Salons et à l’Exposition Universelle de 1900.

Les motifs végétaux, qui caractérisent sa production joaillière, sont typiquement Art nouveau : lassés des imitations de styles historiques, les artistes se tournent vers la nature comme source d’inspiration. Lalique est un des chefs de file de ce mouvement.

Le monde végétal et le monde minéral se rencontrent dans ce diadème aérien. Les perles rappellent les baies blanches du laurier, tandis que les diamants, discrètement sertis dans des rameaux d’or jaune, captent la lumière. Comme souvent chez Lalique, ils ne sont pas au centre de la composition mais servent à accentuer celle-ci.

Le vert sombre et mat qui orne certains rameaux est obtenu par émaillage, très présent dans les créations de René Lalique. On retrouve de l’émail sur presque tous ses bijoux réalisés entre 1895 et 1907. Lalique utilise ici la technique du champlevé : des cavités sont creusées dans la surface du métal à l’aide d’un burin, et l’émail est cuit dans les cavités. Plus celles-ci sont profondes, plus l’émail sera foncé.

Anecdote : dans l’Antiquité romaine, les chefs de guerre victorieux sont couronnés d’un rameau de laurier, l’arbre d’Apollon. Au Moyen Âge, ce sont les poètes comme Dante ou Pétrarque que l’on décore de laurier. De cette association à la victoire nous vient le terme de « lauréat ».

diademe laurier lalique

Restez informé

Recevez toute l'actualité et les derniers évènements par e-mail

Le musée Lalique traite les données recueillies pour l’envoi de sa newsletter.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, n’hésitez pas à vous rendre sur la page mentions légales.