Découvrir Visiter Tourisme Infos pratiques Contact

Carafe et verre Schlumberger

Liste des oeuvres

Créateur : René Lalique
Date de création : modèles créés en 1924 (carafe) et 1925 (verre)
Matériaux : Carafe soufflé-moulé, bouchon moulé-pressé gravé ; verre soufflé-moulé gravé, jambe moulé-pressé
Propriétaire : Musée Lalique

En 1810, Nicolas Schlumberger achète vingt hectares de vignes à Guebwiller. Au fil des générations, le domaine s’est étendu pour atteindre quarante hectares à la fin du XIXe siècle. Marqué par les ravages du phylloxera et de la Première Guerre mondiale, le vignoble, en partie délaissé, est par la suite agrandi par Ernest Schlumberger. La production relancée, ce dernier commande à René Lalique un modèle de carafe et de verre. L’artiste les ornera d’un motif de vigne, rappelant la profession du vigneron, et des armes de la famille. Ce blason, décoré d’un bonnet albanais, emblème de la ville de Guebwiller, de trois étoiles et d’un chien, est gravé sur la paraison du verre et sur le bouchon de la carafe.

Cet exemple nous rappelle que René Lalique pouvait produire des pièces pour des entreprises sur commande, comme celles créées pour le Clos Saint-Odile et la Compagnie générale Transatlantique. Toutefois, à partir de 1937 cette carafe et ce verre sont également commercialisés pour le grand public sous le nom de service Cep. Le blason y est absent et le verre est dès lors décliné en plusieurs tailles. René Lalique détourne ainsi une création personnalisée pour en faire une production sérielle. Les particuliers pouvaient également faire personnaliser des pièces, comme celles du service  Monogramme, que vous pouvez retrouver dans une autre œuvre du mois.

Anecdote : les domaines Schlumberger existent encore aujourd’hui et possèdent désormais cent-trente hectares de vignes.

 

Restez informé

Recevez toute l'actualité et les derniers évènements par e-mail

Le musée Lalique traite les données recueillies pour l’envoi de sa newsletter.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, n’hésitez pas à vous rendre sur la page mentions légales.