Carafe Clos Sainte Odile

Liste des oeuvres

Carafe Clos Sainte Odile

Créateur : René Lalique
Date de création : modèle créé en 1921
Matériaux : Verre
Propriétaire : Musée Lalique

En 1921, un viticulteur alsacien du nom de Pierre Weissenburger commande à René Lalique 12 000 exemplaires d’un verre à l’effigie de sainte Odile pour ses clients, afin de promouvoir le clos éponyme qu’il possède à Obernai.

Sainte Odile est la fille d’Etichon-Aldaric, duc d’Alsace. Née aveugle, sa vie est menacée par son père qui souhaitait un garçon pour assurer sa descendance. Sa mère la protège en l’envoyant à l’abbaye de la Balme (aujourd’hui Baume-les-Dames). C’est là que la jeune fille recouvre la vue miraculeusement lors de son baptême. Lorsqu’elle revient en Alsace, Etichon-Aldaric, furieux de ce retour, tue dans sa colère l’un de ses fils. Pris de remords, il accueille finalement sa fille à bras ouverts. Le duc cherche cependant à marier plus tard sa fille contre sa volonté, alors que celle-ci s’est vouée à Dieu. Après une fuite en Forêt-Noire, il accepte finalement la destinée de sa fille qui fonde une abbaye devenue aujourd’hui le Mont Sainte-Odile, lieu qui surplombe Obernai. Sainte Odile a été reconnue Sainte Patronne de l’Alsace en 1946 par le Pape Pie XII. Elle est invoquée pour soigner les maladies des yeux.

Anecdote : Le maître verrier a par la suite décliné tout un ensemble d’objets sur le même sujet : cendriers, coupelles, statuettes…  Certaines carafes ont notamment une forme de larme… Cela n’est pas sans rappeler les larmes pleurées par sainte Odile pour le salut de l’âme de son père à sa mort.  

Restez informé

Recevez toute l'actualité et les derniers évènements par e-mail