Suzanne Lalique-Haviland

Née en 1892, Suzanne Lalique est la fille de René Lalique et d’Alice Ledru. Née hors-mariage, elle grandit cependant sous le regard bienveillant de son père et de son grand-père, le sculpteur Auguste Ledru. De ces amis de jeunesse, on peut retenir des noms comme les écrivains Paul Morand ou Jean Giraudoux. Discrète, Suzanne est cependant d’une aide précieuse auprès de son père qui la sollicite régulièrement. 

Portrait de Suzanne Lalique-HavilandUne artiste touche-à-tout 

Dès les années 1910, Suzanne Lalique dessine pour son père des boîtes à poudre, bonbonnières et autres objets décoratifs. Elle exerce son talent dans d'autres domaines, créant des paravents, des motifs de papier-peint ou de tissus, mais également des décors pour la manufacture de Sèvre. 

Le verre

On sait que Suzanne Lalique a travaillé sur de nombreux projets qui vont être réalisés sous la signature de René Lalique. Dans les années 1920, elle participe notamment à la création de différents objets décoratifs en verre comme des vases ou des coupes. Ces oeuvres inscrivent véritablement la Maison Lalique dans l'ère de l'Art Déco. 

La porcelaine

Après son mariage avec le photographe Paul Burty-Haviland en 1917, Suzanne travaille pour William Haviland qui lui confie la création de décor de services en porcelaine de Limoges, notamment pour l’Exposition des Arts décoratifs industriels et modernes de 1925, à Paris. C’est un réel succès et Suzanne continue ensuite à créer des modèles pour l’entreprise jusque dans les années 1930. 

L’art du décor et de la peinture

Entre 1914 et 1927, Suzanne Lalique-Haviland réalise plus d’une dizaine de paravents qu'elle peint. Sous son pinceau naissent natures mortes et scènes du quotidien aux couleurs étonnates et aux cadrages très travaillés. Elle réalise en tout plus de cent trente tableaux qui font partie de son jardin : elle peint alors pour elle et non pour les autres. 

La Comédie-Française

En 1937, Suzanne Lalique-Haviland est sollicitée pour créer le décor de la pièce de Luigi Pirandello Chacun sa vérité à la Comédie-Française. C’est le début d’une longue carrière au cours de laquelle Suzanne contribue à la création des décors et costumes de près de 50 pièces de théâtre, jusque dans les années 1970. 

Suzanne Lalique-Haviland décède en 1989 à Avignon. 

Restez informé

Recevez toute l'actualité et les derniers évènements par e-mail